Haute Cime - Dents du Midi

Les Marécottes (Chablais)
Evaluation du parcours

Indisponible
Aucune note n'a encore été donnée...

34.6km
Enduro
2244m sur 13.8km
Difficulté
2243m sur 13.7km
Exposition
Evaluation du parcours

Indisponible
Aucune note n'a encore été donnée...

Description

La Haute Cime est le plus haut sommet des Dents du Midi (3258 m) et aussi le seul accessible en randonnée. L'intérêt d'y aller en VTT n'est pas évident pour tout le monde. La difficulté et l'exposition étant très importantes, il faut un excellent niveau pour profiter de la descente. L'approche est longue et il y a au moins 1200 m de portage. La quantité de single à la descente n'est pas forcément optimisée non plus. Le grand défi technique, les paysages à couper le souffle ainsi que l'ambiance haute-montage constituent l'intérêt de cette sortie. Pour un bon VTTiste, 95% du dénivelé entre le sommet et le Lac de Salanfe est descendable à vélo. Il faut obligatoirement être très à l'aise dans les pierriers, les chemins très raides et les pentes exposés.

On propose ici un itinéraire en aller-retour depuis les Marécottes, accessible en transport public. Plusieurs autres variantes sont possibles. On peut monter à Van-d'en Haut en voiture. On peut partir de Champéry, moyennant un plus long portage. On peut combiner la descente avec "Le Saint-Graal" https://www.bikingspots.ch/showtrack.php?xmlRideFile=Bubi5797a842c0d43.xml . Ou alors, on peut cueillir le sommet lors d'un tour de Dents du Midi.

Depuis les Marécottes, on suit la route goudronnée qui mène à Van-d'en Haut. De là, c'est une route en gravier, voir gros cailloux, qui se raidit et qui nous mène au Lac de Salanfe. La montée sur le vélo est assez physique, on peut pousser un peu. Du barrage, on longe la berge nord, jusqu'au bout du Lac. Juste avant le pont et la petite cabane au pied de l'imposante Tour Salière, un chemin part sur la droite. Ici commence le portage. Le chemin se perd vite parmi les prairies, mais en continuant au nord, on le retrouve derrière la butte. Le sentier s'élargit ensuite et mène jusqu'au Col de Susanfe. Il reste assez raide et caillouteux ; porter est le plus efficace.

De là, le cheminement jusqu'au Col des Paresseux est évident. Si la descente paraît déjà tendue à ce point, on peut y laisser le vélo et faire l'aller-retour au sommet à pied. Dans le cas contraire, il est conseillé de s'écarter du chemin de swisstopo à partir de 3150 m afin d'aller inspecter le chemin qui traverse la face d'est en ouest puis d'ouest en est, voir sur la trace GPS. On profite de bien repérer, en prévision de la descente.

Le sommet atteint, il faudra réunir toute sa concentration et son énergie restante pour attaquer sereinement la descente. Les dix premiers mètres se font à pied, pour atteindre la vire salvatrice. On la suit en direction de l'ouest. Elle est assez large et marquée, mais quelques pierres nous obligent à les contourner. On s'approche alors dangereusement de la pente ou on pose le pied. Arrivé au bout de la vire, on amorce la traversée dans l'autre sens. Le chemin n'est plus trop marqué et en dévers. Au milieu de la face, quelques passages nous obligent à descendre du vélo. Pour la suite, on doit alterner marche et vélo sur environ 70 m de dénivelé. On peut tirer vers le bord est de la face, où il est possible de rouler un peu au fil de l'arête avec une ambiance de folie. Ensuite, un passage de désescalade à pied est obligatoire. On rejoint après ça le chemin roulable qui ramène au Col des Paresseux. Après un court répit plat, le chemin replonge dans une face raide. Il y a quelques passages en dévers, où il est préférable de poser le pied. Il semble qu'il y a un autre chemin quelques mètres plus à l'ouest, potentiellement plus et direct. Le chemin est ensuite évident ; il suit le fil de l'arête puis prend la face SSE. Un court passage de désescalade est nécessaire vers 2750 m, Ensuite, le chemin est bien roulable jusqu'au Col de Susanfe. L'arrivée y est d'ailleurs un pur bonheur : on peut enfin lâcher les freins et descendre dans une superbe pente en petits cailloux. On reprend ensuite le large sentier qui mène au bout du Lac. La descente ne comporte plus trop de surprise. On notera qu'on peut prendre un intéressant petit chemin à la sortie de Van-d'en Haut au point 1371.

Comment s'y rendre ?

Avec le train Mont-Blanc express de Martigny aux Marécottes. Avec une voiture, on peut écourter la montée en se rendant directement à Van-d'en Haut.

Références

Carte 1:25000' n° 1304, Val d'Illiez et n°1324, Barberine.
Le site map.geo.admin.ch avec les classes de pente à plus de 30° est aussi très utile pour repérer des lignes de descente de pente modérées.

Des questions sur le parcours ?

L'auteur du parcours accepte d'être contacté directement, utilisez ce formulaire pour lui faire parvenir votre question !

Météo actuelle

patientez un instant...

Prévisions météo pour les prochains jours

Club ou association ? Vos parcours et vos évènements sur votre domaine perso !

Membre d'un club ou d'une association, et vous souhaitez profiter des services fournis par la plateforme bikingspots.ch, mais via un portail personnalisé et à votre nom ?

Créez votre propre portail de parcours et d'évènements, à partager avec les membres de votre association ou de votre club tout en bénéficiant des fonctionnalités de publication et de gestion d'évènements de bikingspots.ch.

Plus d'infos !